Vivre sobre :
comment assumer en soirée

La vie sans alcool, ce n'est que du bonheur. Bien sûr, ce choix entraîne souvent de nombreuses questions en soirée : "Tu ne bois pas ? Mais pourquoi ? Tu es enceinte ? C'est dommage de se priver d’un bon petit verre !". Un florilège de remarques et d'opinions non sollicitées qui peuvent parfois gâcher le bon moment que l’on est en train de passer. Mais, avec le temps, j'ai compris qu'il s'agit souvent de curiosité plutôt que de malveillance, et j'ai trouvé la parade pour répondre aux curieux - et les convertir, parfois !

Juliette date sans alcool

Comment expliquer que je ne bois pas,
tout simplement ?

Lorsque je refuse le verre de vin ou de spiritueux que l'on me tend généreusement, ou que je passe mon tour lors d'une tournée générale à l’apéritif, forcément, ça se voit. Je sens les regards surpris des gens autour de moi qui ne comprennent pas toujours l’intérêt d’arrêter l’alcool sans raison valable, c'est-à-dire : une grossesse, un problème de santé ou un problème d’addiction. 

Pour justifier ma décision de réduire ma consommation d’alcool (même si celle-ci ne regarde que moi 😉), j’explique spontanément que je me sens mieux dans mon corps depuis que j’ai réduit ma consommation d’alcool, et que c’est une raison suffisante pour moi. En effet, je trouve plus judicieux de réduire le nombre de verres en soirée et de boire plus modérément plutôt que de faire un régime ou de dépenser des sommes astronomiques pour avoir une plus belle peau ou des cheveux plus soyeux.

Eh oui, réduire sa consommation d’alcool peut faire perdre du poids et vous donner une seconde jeunesse. D’ailleurs, lorsque je vante tous les bienfaits que m’a apporté l’arrêt de l’alcool, les regards surpris se transforment souvent en regards intéressés. 

C’est lors d’un repas de famille que j’ai convaincu ma tante de se lancer dans sa propre version du Sober October ou Dry January. Elle se plaignait souvent d’être fatiguée, d’avoir le teint un peu terne et des cernes plus prononcés qu’auparavant… Je lui ai donc suggéré d’arrêter ou du moins de diminuer sa consommation d'alcool pendant quelque temps. Deux mois après, elle m’envoyait un message pour me dire qu’elle avait suivi mes conseils et commençait déjà à voir les bénéfices de l’arrêt de l’alcool !

Est-ce que je regrette mes soirées alcoolisées ?

En toute honnêteté, je peux dire que faire la fête sans alcool ne m’a pas du tout posé problème et que c’est une habitude qui se prend vite. A l’occasion de mon premier nouvel an sans alcool, j’ai troqué les traditionnelles coupes de champagne pour les bulles d’Artigny, et plus précisément la Cuvée Prestige, dont les arômes jusqu’à la bouteille rappellent les alcools festifs.

Bien que l’envie de boire en soirée me soit complètement passée, je m’accorde quand même un petit verre de temps en temps. Une consommation occasionnelle ne pose aucun problème, chacun fait au mieux pour lui-même. 

juliette date

Pourquoi ne plus boire d’alcool en soirée ?

Passer une soirée sans alcool est à vivre au moins une fois dans sa vie.  Il existe de nombreux avantages à rester sobre en soirée. Le premier ? Dire adieu à la fatigue pendant la soirée au profit de réveils pleins d’énergie les lendemains de fête. Le second ? Être la personne de confiance en soirée, vers qui tout le monde se tourne pour prendre la voiture. 

Des soirées inoubliables garanties durant lesquelles je profite à 100% de l’instant présent. C’est la plus belle des récompenses, non ? 

A bientôt 😘

Juliette